Dictée 2014

 

Trois sœurs étranges

Reflets shakespeariens1

Ou

Reflets shakspeariens2

 

Elles sont nées sur les terres pélagiques où bruyères arborescentes et varechs disputent aux sphaignes et aux arachnides les noires tourbières et les mares turbides.

Aujourd’hui, l’écho de la batailla, le hurlement du guerrier, elles ont entendus3. Alors elles se sont réjouies4, elles se sont réjoui5 de la journée prochaine. Elles se sont donné6 la main et elles sont parties7. Elles se sont dirigé8 vers les contreforts des Highlands9. Elles ont lentement suivi les sentes de la forêt calédonienne10, ramassant ça et là les agarics11 vénéneux. Le fer du bâton assurant leur marche claudicante résonnait sur les pierres faisant fuir les ptarmigans, les lagopèdes et les tétras lyres. Elles allaient rencontrer Macbeth12.

Quand il est apparu avec ses liges, elles se sont écrié13 :

–          Salut à toi, Macbeth ! Salut à toi, Comte14 de Glamis15 !

–          Salut, Comte de Cawdor16 !

–          Salut, tu seras17 roi18 bientôt !

Les sœurs se sont réjoui19 de ses angoisses. Le drame se noue. Le roi20 Duncan21 sera égorgé. Lord Macduff22, son fidèle lieutenant prendra la fuite. Macbeth ceindra la couronne.

Dès leur enfance, leur mère, prêtresse, chiromancienne, devineresse, dryade, fée ou sorcière, le saura-t-on, les a consacrées23 à la magie et elles s’y sont adonné24. Et les fillettes impubères, les secrets des arts interdits se sont assimilés25. Combien en ont-elles étudié26 ? Elles en ont tant vu27 !

Macbeth voudra connaître à nouveau son avenir, il faudra évoquer un spectre, mot dont l’anagramme évoque les rois. Elles prépareront le philtre dans un creuset, mêlant, au sang d’une truie ayant dévoré ses petits : œil de singe, écaille de dragon, mâchoire de requin, foie d’un juif, branchettes28 d’yeuse, magma qu’il faudra rafraîchir pour éviter qu’il ne bouille, avec le sang d’un babouin. Le spectre jaillira lorsque, dans l’athanor29, le vaisseau30 atteindra la température nécessaire à l’heure sidérale prévue. Il se matérialisera dans un tourbillon de striges31 ailées.

Le spectre parle : « Prends garde à Macduff ! » Comme il a rejoint ceux qui honnissent le roi, sa parentèle sera exterminée. La prophétie rassure Macbeth : il n’a rien à craindre d’aucun homme qui soit né d’une femme et le royaume ne sera jamais vaincu sauf si la forêt de Birnam32 se mettait en marche vers Dunsinane33, forteresse de l’usurpateur.

Quand Macbeth sort de la stupeur du sabbat, les striges ont disparu, les striges ont disparu et les sœurs, dans un bruit de douce musique, faisant une révérence se sont évanouies emportant les visions qu’elles avaient fait34 apparaître.

La mort est sur Macbeth ! La reine mourra. Un messager, en toute hâte, apporte une terrible nouvelle : la forêt de Birnam s’est mis35 en marche vers le château. Des remparts l’on voit les arbres avancer. Les gens d’armes pour se dissimuler, portent de longues branches feuillues qu’ils se sont coupées36. A leur tête, Lord Macduff qui n’est pas né d’une femme car sa mère mourut juste avant de le mettre au monde. Macduff vaincra Macbeth et en rapportera la tête au roi, fichée à la pointe d’une pique.

Le lord recevra les nombreuses récompenses que son dévouement lui a values37, mais rien ne compensera le peu d’êtres chers perdu38.

Ceci est une légende des temps anciens, mais soyez convaincus que dans l’ombre les filles des trois sœurs étranges ont été consacrées par des rituels barbares et se sont consacré à la pratique des arts impies. Méditez et tremblez !

 

1 Larousse

2 Egalement donné par Larousse

3 Pluriel car il y a deux compléments directs avant : écho et hurlement.

4 Pluriel accord comme un adjectif. Règle 562

5 Singulier car le verbe réjouir n’a pas de complément direct mais un complément indirect placé après « de la journée prochaine ». Règle 566

6 Singulier : le verbe être réfléchi a le sens d’avoir : elles ont donné la main l’une à l’autre ; « main » objet direct placé après demeure au singulier.

4 Règle 562

8 Singulier car le complément est indirect « vers les contreforts »

9 Larousse ; culture générale

10 Calédonie est l’ancien nom de l’Ecosse

11 Famille de champignons à laquelle appartiennent les bolets.

12 Dans Larousse, donc nom propre relevant de la culture générale.

13 Singulier : le verbe être réfléchi sert de verbe avoir : les phrases du dialogue qui suit sont des compléments directs placés après.

14 Majuscule car il s’agit là non d’un nom commun mais d’un titre que l’on donne. Idem à la ligne suivante.

15 Nom propre

16 Nom propre

17 2ème personne du futur car le relatif représente « toi », équivalent de « tu »

18 Minuscule car il ne s’agit pas d’un titre que l’on donne mais de la désignation de la fonction.

19 Singulier ; « elles se sont réjoui » est la même construction « qu’elles ont joui » et « de ses angoisses » est un complément indirect, en outre placé après.

20 Minuscule, comme note 18.

21 Nom propre

22 Nom propre

23 Pluriel, « les » complément direct placé avant.

26 Singulier : l’objet direct est une expression de quantité accompagnée de « en ». Règle 567

27 Idem. Règle 567

28 A la dictée, il est impossible de déterminer s’il s’agit d’un singulier ou d’un pluriel, les deux sont donc acceptables.

29 Larousse sur internet (www.larousse.fr) : fourneau dans lequel les alchimistes placent le récipient qui contient la matière de la pierre philosophale.

30 Littré ; terme ancien pour désigner un récipient ; en l’espèce le creuset.

31 Littré : génie malfaisant et nocturne ; parfois stryges, alors au masculin.

32 Nom propre

33 Nom propre

34 Singulier car il s’agit d’un participe complété par un infinitif ; règle 570.

35 Maculin car « en marche » est un complément indirect

36 Pluriel, car « qu’ (que) » représente le complément d’objet direct placé avant ; règle 564.

37 Pluriel car « que » représente le complément direct pluriel « récompenses » placé avant.

38 Singulier, car l’accent est mis sur le petit nombre des pertes humaines par rapport à l’importance des récompenses.